Quel futur pour les tunnels bruxellois ?

Partager cet article

Le mauvais état généralisé des tunnels bruxellois est-il dû à des questions techniques intrinsèques, à une gestion déficiente par la Région de Bruxelles-Capitale ou, plus largement, à des choix en matière de politique de mobilité?

Au cours des dernières années, plusieurs incidents ont mis en évidence le mauvais état des tunnels routiers bruxellois. On a ainsi pu constater la chute de blocs ou de plaques de béton dans plusieurs tunnels, conduisant à la fermeture de certains d’entre eux, au moins brièvement. Devant ce tableau peu réjouissant, auquel les médias ont fait un large écho, plusieurs questions se posent. À quoi le mauvais état généralisé des tunnels est-il dû ? Les difficultés budgétaires, liées aux conditions de sous-financement historique de la Région de Bruxelles-Capitale, sont-elles seules en cause ? L’enchevêtrement des compétences des différents niveaux de pouvoir a-t-il joué ? En revenant sur les causes de la situation actuelle des tunnels bruxellois, puis en examinant les positions des partis politiques dans ce débat et les pistes avancées pour sortir de cette situation, cette @nalyse du CRISP en ligne tente de cerner les perspectives d’avenir envisageables dans ce dossier.

par Macus Wunderle, "Quel futur pour les tunnels bruxellois ?", Les @nalyses du CRISP en ligne, 22 décembre 2016, 12 p.

Accéder à la publication